ACCUEIL     BIOGRAPHIE     SÉRIE KATE MCDOUGALL      SÉRIE RINZEN GYATSO     HORS SÉRIE     PUBLICATIONS À L’ÉTRANGER     ME JOINDRE

   
 


Acheter

 

«Le style de Johanne Seymour est agréable, sans fioritures, direct. Rien ne vient altérer la puissance du récit, le lecteur se laisse emporter par le récit et ne s'ennuie jamais.»
Richard Migneault - Blogue Polar, noir et blanc

«Voilà un polar tout à fait recommandable, au style fluide, au suspense soutenu, avec quelques scènes fortes, voire éprouvantes.»
Norbert Spehner - Revue Alibi

«L’écriture est fluide, le livre constitué de petits chapitres qui se dévorent les uns après les autres. Une fois la lecture entamée, le temps suspend son envol et l'on se surprend à constater qu’une heure ou deux s’est écoulée en un clin d’œil. L’histoire est prenante à souhait et les personnages attachants.»
Dominique de Leeuw - Blogue Livresquement boulimique

«Entre les problèmes liés à son travail et les soucis que lui causent sa fille adolescence, Kate doit apprendre à composer avec l'angoisse... Et nous aussi! On s'attache à Kate, et vivre avec elle cette enquête nous garantit frissons et nuits blanches!»
Chrystine Brouillet - Salut, bonjour weekend / TVA

L'Escouade des crimes violents se remet difficilement des séquelles laissées par le passage de l'Artiste. Quand on confie l'affaire d'un cadavre momifié au lieutenant McDougall, Kate se retrouve devant une évidence : sa récente sobriété, l'évolution de sa relation avec Sylvio et ses incapacités de mère affectent son habileté à résoudre le dossier. Surtout lorsque l'enquête les mène à l'organisation d'extrême droite liée à l'Artiste et que sa fille, un beau matin, manque à l'appel...

Eaux fortes, Libre expression, coll. Expression Noire, 2012

 

 
         
 


Acheter


 

Finaliste au Best french crime novel, Arthur Ellis Award, 2011 et au Prix Saint-Pacôme du meilleur roman policier, 2011

«... Je l’avoue Henning Mankell, Michael Connelly et Arnaldur Indridason sont mes auteurs chouchous. J’ajoute maintenant à la liste Johanne Seymour...» «L’enquête, toujours menée par Kate McDougall de la SQ en Estrie, est haletante du début à la fin.»
Sylvain Dupras - La revue

«On trouve ça intéressant, c’est intriguant, et la détermination de Kate à trouver l’Artiste est formidable, mais aussi sa détermination à être heureuse. Elle change, Kate, elle évolue, et on espère la suivre encore longtemps! »
Chrystine Brouillet - Vous m’en lirez tant / SRC

«Un suspense rempli d’action et de mystère. Une enquête policière pleine de rebondissement».
Cynthia Dubé - Le Journal de Sherbrooke

«Un confort polar.»
Dominic Tardif - VOIR Estrie

«Vous allez être suspendus aux lèvres de Kate McDougall et de Johanne...»
Sylvie Lauzon - Rock Détente

Sur le point d'adopter un enfant, le lieutenant Kate McDougall a pris congé de l’Escouade. Absence éphémère, car l’inspecteur Paul Trudel l’entraîne rapidement dans une enquête troublante sur une série d'attaques perpétrées contre des membres du corps policier. Des crimes violents, où l’auteur laisse sur place une esquisse reproduisant une Vanité, composition traitant de la destinée mortelle des hommes, dont l’intitulé, Totenkopf, évoque une période bouleversante de l’histoire allemande. Kate finira par résoudre l'énigme de l'Artiste, mais pas assez tôt pour découvrir l'identité de son ultime victime. Un être pour lequel elle donnerait sa vie...

Vanités, Libre Expression, coll. Expression Noire, 2010 et 2013

 
         
 


Acheter
 

«Dans mon top 6 pour 2009... La trilogie de Johanne Seymour avec les romans Le Cri du cerf, Le Cercle des pénitents et Le Défilé des mirages»
Christine Michaud - Salut, bonjour weekend / TVA

«Johanne Seymour mène rondement l’action de ce troisième polar, usant de courts chapitres pour maintenir le rythme et l’attention du lecteur.»
Valérie Lessard - Le Droit

«... l'auteure attache autant d'importance à la qualité de l'intrigue qu'à la profondeur des personnages. Elle est assurément l'une des meilleures dans le genre au Québec.»
Christine Michaud - Salut, bonjour weekend / TVA

«Dans mon top 6 pour 2009... La trilogie de Johanne Seymour avec les romans Le Cri du cerf, Le Cercle des pénitents et Le Défilé des mirages»

Christine Michaud - Salut, bonjour weekend / TVA

Claude Thérien, psychiatre et fondateur de Serenity Gardens, un centre pour personnes atteintes de maladie mentale, est trouvé mort, assassiné. Le pentacle qu'on a tailladé sur son front laisse penser que le meurtrier est un adepte du santanisme. Mais bientôt d'autres hypothèses viennent brouiller les cartes, et Kate McDougall et son escouade doivent aller au-delà des miroirs aux alouettes qu'on ne cesse d'agiter devant eux. Le défi se complique encore pour Kate lorsque sa relation trouble avec l'inspecteur Trudel prend une tournure inattendue et que ses dépendances refont surface.

Le défilé des mirages,
Libre Expression, coll. Expression Noire, 2008 et 2013

 
         
 


Acheter
 

Finaliste Best french crime novel, Arthur Ellis Award, 2008

«Dans mon top 6 pour 2009... La trilogie de Johanne Seymour avec les romans Le Cri du cerf, Le Cercle des pénitents et Le Défilé des mirages»
Christine MichaudSalut, bonjour weekend / TVA

«Les qualités premières de ses polars demeurent la vivacité de ses dialogues et sa galerie de personnages aux personnalités complexes, et riches de tons de gris, qui les rendent humains.»
Valérie Lessard - Le droit

«Suspense enlevant. Efficace et palpitant à lire.»
Christine Michaud - Salut, bonjour weekend / TVA

À peine a-t-elle réintégrée ses fonctions d’enquêteurs suite à une convalescence de six mois, que le sergent Kate McDougall se retrouve plongée dans une spirale de morts suspectes dont certaines remontent à plus de vingt ans. Tout en luttant contre ses propres démons, qui rendent chaotiques ses relations avec le lieutenant Paul Trudel, son supérieur, Kate s'engage dans l'enquête comme dans une croisade. D'indice en indice, de révélation en révélation, elle découvrira une réalité troublante...

Le cercle des pénitents,
Libre Expression, coll. Expression Noire, 2007 et 2013

 
         



Avril 2016 - Réimpression de la couverture du roman
Le Cri du cerf pour la sortie de la minisérie Séquelles,
adaptée du roman et diffusée sur les ondes de Séries+.
La série a enregistré la plus haute cote d’écoute
pour une production maison de la chaîne spécialisée.




Acheter
 

Finaliste Prix Saint-Pacôme du meilleur roman policier, 2006
Nomination Grand Prix littéraire Archambault, 2007 Nomination Grand Prix de la Relève littéraire Archambault, 2007


«Quand vous aurez lu les cinq premières pages de ce premier roman vous ne voudrez plus vous arrêter. (...) Un excellent polar aux multiples rebondissements!»
Daniel Daignault - Le Lundi

«Usant de courts chapitres, elle insuffle un bon rythme à l’action.»
Valérie Lessard - Le Droit

«Dans mon top 6 pour 2009... La trilogie de Johanne Seymour avec les romans Le Cri du cerfLe Cercle des pénitents et Le Défilé des mirages»
Christine MichaudSalut, bonjour weekend / TVA

Un matin d'octobre, Kate plonge dans les eaux glacées de son lac près du village de Perkins, dans les Cantons-de-l'Est, et trouve le cadavre d'une fillette. Plus tard, une seconde victime confirmera la présence d'un tueur en série. Qualifiée par ses pairs de vindicative, le sergent Kate McDougall devra mener l'enquête la plus difficile de sa carrière. Pour démasquer la Bête, elle aura à affronter ses démons et remonter le fil de son passé. Une démarche qui l'entraînera au cœur d'un cauchemar et qui risque de briser le fragile équilibre sur lequel elle a bâti sa vie. Une vie marquée par le cri du cerf.

Le cri du cerf, Libre Expression, coll. Expression Noire, 2005 et 2012

 


  © Productions Seymour inc. 2014 - Tous droits réservés - crédits